Notice de soin

Mise en service

Une montre à remontage manuel devrait être remontée à la main jusqu’à ce qu’une résistance soit sensible. Une montre automatique fonctionne naturellement automatiquement. Si par contre la montre n’a pas été utilisée durant une période plus longue, alors il serait préférable de la remonter comme une montre à remontage manuel. Ceci se fait par la couronne à remontage – 40 tours sont la règle. La couronne n’a pas besoin d’être tournée en avant et en arrière, mais seulement en avant!

Réglage de temps et de date

Veuillez éviter l’emploi du changement rapide de la date entre 21:00 heures et 3:00 heures. Le mécanisme du réglage de la date est pendant ce temps en contact et le mouvement pourrait être abîmé. Veuillez aussi évitez de retourner les aiguilles en arrière sur 24:00 heures.

Stockage

Si vous ne voulez pas utiliser la montre pendant une période de temps plus étendue, alors veillez à la stocker dans un endroit sec et protégé des rayons de soleil directs. Des effets de chaleur par le soleil ou le sauna sont à éviter. L’huile de haute qualité peut changer chimiquement sous l’effet de chaleur dans les lieux de stockage, de telle façon que la caractéristique lubrifiante diminue et l’exactitude et la durée de marche se détériorent.

Exactitude de marche

Une montre Quartz est en général toujours plus exacte qu’une montre mécanique. Une montre mécanique possède un balancier. Celui-ci oscille avec un nombre d’Hertz déterminé, lequel se trouve entre 18000 A/h et 32000 A/h. Même une montre parfaitement régulée peut être inexacte. Des raisons pour ceci peuvent être des influences physiques, comme par exemple la température et l’attitude de port. Pour régler une montre parfaitement, elle devrait être adaptée à l’attitude de port du propriétaire, puisque la température et l’attraction de la Terre suffisent, pour qu’un balancier oscille plus lentement ou plus rapidement. L’exactitude de marche de votre montre mécanique peut être influencée par vous dans une certaine mesure (+/- 3 secondes). Si vous enlevez votre montre la nuit, vous pouvez la positionner différemment. Lorsque la couronne est en haut, la montre marche plus lentement, alors que lorsque le cadran se situe en haut ou en bas, la montre marche plus rapidement.

Attention à de fortes influences méchaniques

Des analyses ont montré que des coups répétés en direction verticale ont pour conséquence des dommages sur les petites roues, les paliers et les ressorts. Cette charge se produit par exemple lors de la pratique de VTT, de squash ou de tennis, autrement dit chez tous les sports où le poignet est soumis à des coups permanents ou fait de mouvements brusques.

Service et réparation

La plupart des fabricants de montre conseillent une révision d’une montre tous les 3 à 5 ans. Nous sommes d’un autre avis : une révision coûte beaucoup d’argent et ne devrait être faite uniquement si la montre possède une forte déviation de marche non réglable, par exemple si elle commence à avancer ou retarder fortement ou la durée de marche diminue fortement. Lors d’un service le mouvement de la montre est nettoyé, huilé et des pièces usées sont échangées. Il existe des montres qui n’ont pas besoin de révision pendant 20 ans. De plus, nous conseillons les fabricants qui envoient la montre directement au fabricant d’origine par moyen d’un bijoutier. Nous conseillons de ne pas porter la montre à un bijoutier, mais plutôt de s’adresser directement à un maître horloger. La plupart des montres peuvent être réparées par lui à un prix définitivement plus bas. Les prix auprès du fabricant représentent souvent un multiple.

Imperméabilité

Si la montre a été testée positivement à la résistance à l’eau, alors cette caractéristique compte au moment de la mesure. L’imperméabilité n‘est pas une caractéristique durable selon DIN 8310, puisque les joints sont soumis à l’âge naturel et l’usage. Après une forte sollicitation, par exemple une chute, un coup ou de fortes fluctuations de température, la résistance à l’eau doit en tout cas être contrôlée à nouveau. Pour cette raison, avant le contact avec de l’eau, la montre devrait être testée à nouveau par un horloger. Pour pouvoir porter la montre au bras lors de l’hygiène des mains ou lors de la douche, elle devrait être testée avec au moins 3 ATM (30m). Lors de la nage le problème n’est pas l’eau en général, mais la fluctuation de pression rapide lors de la plongée du bras et le coup sur l’eau. Vous devez aussi faire absolument attention à ce que la couronne soit en position fermée ou vissée.

  • La résistance à l’eau n’est pas une caractéristique constante. Elle devrait être testée annuellement et avant des charges exceptionnelles, puisque les éléments d’étanchéité intégrés s’affaiblissent lors de l’utilisation journalière.
  • Pour néanmoins garantir certaines exigences concernant la résistance à l’eau, il existe des constructions spéciales avec des joints d’étanchéité intégrés. Ceux-ci sont soumis à un procédé de vieillissement naturel. Ils sont attaqués par l’eau salée, la sueur, de hautes températures et des acides.
  • Les boîtiers de montre sont constitués de plusieurs matériaux qui peuvent avoir différents coefficients d’expansion lors de fluctuations de température.
  • Les boîtiers de montres sont désignés en tant que « résistants à l’eau » (« water-resistant »), lorsqu’ils sont résistants à la sueur, aux gouttes d’eau, à la pluie etc. Ils doivent, plongés dans l’eau, supporter au-delà de 30 minutes à une profondeur de 1 mètre sans pénétration d’eau.  Ces montres sont destinées à une utilisation normale et journalière et ne doivent pas être utilisées sous des conditions, sous lesquelles la pression de l’eau et les températures changent considérablement.
  • Lors d’une indication supplémentaire d’une pression, comme par exemple « 3 bar », les conditions de contrôle sont renforcées. L’indication de pression « 3 bar » ne doit pas être confondue avec la profondeur de plongée, mais elle est la définition de la pression de test. Une pression de test de « 3 bar » est atteinte lors d’une profondeur de 30 mètres.
  • Lors de la natation et du saut dans l’eau une pression temporaire et plus élevée que la pression de contrôle garantie peut se former sur les éléments d‘étanchéité. Particulièrement compromises sont les montres, lorsqu’on saute dans l’eau après un long bain de soleil, parce que la pression de l’impact s’ajoute à la dépression due au refroidissement, ce qui peut entraîner plus facilement à des dégâts. Une montre, qui est utilisée pour la natation et la plongée, devrait être traitée et stockée particulièrement soigneusement et testée annuellement à la résistance à l’eau par une boutique spécialisée.
  • La couronne de chaque montre devrait toujours être enfoncée lors du port ou avec une couronne toujours bien vissée. Veuillez contrôler ceci avant chaque contact avec l’eau!
  • Enfin un conseil très important ou plutôt une erreur souvent faite par le fier porteur d’une nouvelle montre-bracelet imperméable : Ne JAMAIS actionner les boutons de commande d’une montre-bracelet sous l’eau. Quelle que soit l’étanchéité donnée.
  • DIN 8310 règle les critères de construction et de pression de contrôle que les nouvelles montres doivent supporter. La résistance est indiquée en « bar » et est mentionnée sur le fond du boîtier.